Origine et création de l’écu

Origine et création de l’écu

L’écu est une monnaie française créée au Moyen Âge et qui fut utilisée jusqu’à l’époque moderne. En France, la monnaie apparaît en 1263 suite à une réforme monétaire du roi Louis IX. À l’origine les monnaies étaient frappées en or, puis en argent. Elles étaient ornées d’un motif qui représente les armes du royaume de France.

L'écu d'or et d'argent

En 1263, le roi Louis IX décrète une réforme monétaire visant à unifier les monnaies du royaume. Il crée alors une monnaie: il s’agit d’un « denier d’or à l’écu » dont nom a été abrégé par la suite en « écu ». Pour la première fois depuis plus de 250 ans, l’or est le métal utilisé pour frapper les pièces de monnaies. 

Le roi de France Louis IX (1214-1270)

La reprise de la frappe de l’or s’explique par différents facteurs: le renouveau des échanges commerciaux et l’afflux du métal en Europe suite aux croisades, ainsi que la volonté des souverains de France d’affirmer la supériorité de la couronne française. La monnaie royale devait surpasser les monnaies féodales.

En 1580, le roi Henri III fait frapper une pièce en argent appelée « quart d'écu d’argent ». Ces frappes durèrent jusque sous le règne de Louis XIV.

La teneur en métal précieux de l’écu n’a cessé de varier au cours de l’histoire car la quantité de métal précieux présent dans les pièces était définie par le roi.

L’écu de France représentait initialement une couronne ou un heaume, avec différents motifs; fleur de lys, moucheture d’hermine sur les pièces bretonne, le porc-épic de Louis XII, la salamandre de François Ier, le croissant d’Henri II), attributs de la royauté (sceptre et main de justice à partir du règne de Louis XIV)

La monnaie eut un succès énorme et à de ce fait été reprise et modifiée au cours des années. L’écu en or a continué à être frappé sous les différents rois de France de Philippe VI jusque Louis XIII, ainsi que par de nombreux seigneurs français ou étrangers; Edouard III, Gaston de Foix, Henri d’Albret, Philippe le Hardi, Philippe le Bon, les évêques de Cambrai, les papes d’Avignon… L’écu a su traverser les époques et est ainsi devenu la monnaie en or française la plus courante jusqu’au XVIIe siècle. 

sources: wikipedia.fr universalis.fr

Découvrez aussi:

Un trésor découvert dans une maison du Jura

Un trésor découvert dans une maison du Jura

Quelques mois après la découverte d’un trésor dans une maison de la ville de Morez dans le Jura, la commune à trouvé un deuxième trésor de monnaies dans la même demeure.

Le butin à été découvert le 14 avril dernier, dans la « maison Jobez » située au 123 rue de la république dans la ville de Jobez. La demeure appartient à la commune et le trésor aurait été trouvé dans un coffre-fort caché au fond d’un placard.

À l’intérieur: près de 480 pièces de 20 francs or, 50 pièces de 10 francs or ainsi qu’une pièce  de 100 francs or ont été découvertes dans une pochette. Le montant du butin s’élèverait à plus de 150 000 euros.

"On va pouvoir flécher des dépenses particulières et marquer le coup avec cet argent qui nous tombe presque du ciel. On a des petites idées, on est en train de travailler le sujet", à déclaré Laurent Petit, le maire de Morez-Hauts de Bienne, lors d’une interview France Bleu

Le premier trésor découvert dans une maison de Morez en 2020 (source: France Info)

Les équipes municipales avaient déjà découvert, au printemps 2020, des pots de confiture dans lesquels étaient entreposés 5 lingots d’or ainsi que plus de 1 000 pièces de 20 francs en or. La trouvaille avait été estimée à 500 000€.

L’ancien propriétaire de la maison affirme être passé à côté de ces deux trésors, il en avait entendu parler mais ne les a jamais trouvés et était persuadé qu’ils avaient disparus.

sources: actu.fr capital.fr franceinfo.fr

Découvrez aussi:

La monnaie en or Double Eagle devient la plus chère du monde

La monnaie en or Double Eagle devient la plus chère du monde

Cette année, lors d’une vente aux enchères organisée par Sotheby's à New York, une pièce faisant partie de la dernière série de monnaies en or américaines «Double Eagle» a été vendue à plus de 18,9 millions de dollars, devenant ainsi la pièce la plus chère du monde. 

La monnaie en or, frappée par la Monnaie des États-Unis en 1933, à récemment détrôné le record anciennement détenu par le dollar en argent «Flowing Hair», frappé en 1794 et vendu à plus de 10 millions de dollars en 2013.

La pièce Double Eagle possède une dénomination de 20 $ et est composée à 90 % d’or et à 10 % de cuivre. D’un côté, elle représente une femme incarnant la liberté et d’un autre, un aigle en vol. Les motifs ont été réalisés par le sculpteur américain Augustus Saint-Gaudens.

À l’origine l’exemplaire avait été acquis par un acheteur britannique en 1995. Après plusieurs années de bataille judiciaire, il a été autorisé à le revendre en 2002 pour la somme de 7,9 millions de dollars à son propriétaire actuel, le designer américain Stuart Weitzman. À l'issue de la vente, un certificat de monétisation à été délivré au propriétaire faisant de l'objet une pièce de monnaie américaine officielle. 

La monnaie s’est vendue lors d’une vente aux enchères à New York pour plus de 18,9 millions de dollars à un acquéreur qui souhaite rester anonyme. L’exemplaire est connu comme étant le seul Double Eagle de 1933 légalement possédé par quelqu’un à ce jour.

En effet, cette pièce n’a jamais été mise en circulation. En 1933, la Grande dépression a provoqué une sévère pénurie d’or aux États-Unis. Le président des États-Unis Franklin D. Roosevelt à décidé d’arrêter de produire des monnaies en or et à décrété la détention d’or illégale pour les citoyens américains, leur ordonnant ainsi de restituer pièces, lingots et certificats d’or aux banques fédérales de réserve. Tout refus de restituer son or entraînait une amende de 10 000 $ et 10 ans de prison. Ces mesures exceptionnelles visaient à empêcher le grand public de stocker de l’or physique.

La pièce Double Eagle de 1933 n’a donc jamais été accessible au grand public bien que plusieurs exemplaires volés au gouvernement sont apparus sur le marché des collectionneurs au fil des années, avant d’être retrouvés et saisis par les services secrets américains. 

La monnaie en or Double Eagle de 1933 est de ce fait, unique en son genre et détentrice du nouveau record de la pièce la plus chère du monde.

sources: wikipedia.org capital.fr

Découvrez aussi:

Nouveau look pour les pièces de 1 & 2 euros françaises en 2022

Nouveau look pour les pièces de 1 & 2 euros françaises en 2022

À l’occasion des 20 ans de l’euro en 2022, les faces des pièces de 1 et 2 euros françaises changent de look.

En effet, le 26 juillet dernier le Conseil Européen a approuvé la demande de la France pour la modification du design des faces des pièces de 1 et 2 euros françaises.

Conformément à la réglementation de l’Union Européenne, les pays ayant adopté l’euro en 2002 ont la possibilité de modifier partiellement ou intégralement les motifs de leurs séries de monnaies. Cela concerne les pièces qui sont destinées à la circulation et qui ont cours légal dans l’ensemble de la zone euro.

Le principe de l’unanimité communautaire est appliqué et la modification du design partiel ou total des pièces d’euros ne peut être effectuée qu’avec l’approbation de tout les États Membres de la zone euro. Si aucun des états ne s’opposent au nouveau motif, la monnaie est automatiquement agrée et pourra être mise en circulation.

Cette année la France a effectué une demande afin de modifier la face des pièces de 1 et 2 euros françaises, et celle-ci vient d’être validée par le Conseil Européen. Changement longuement attendu par la Monnaie de Paris qui réfléchissait à ce projet depuis plus de 5 ans.

En juin dernier, le président de la république Emmanuel Macron, le directeur et le graveur général de la Monnaie de Paris se sont rencontrés à l’occasion d’une réunion portant sur l’avenir de la monnaie métallique supervisée par le ministre de l’économie et le secrétaire d’état aux affaires européennes. 

À l’issu de la rencontre, le choix du nouveau motif des faces des pièces de 1 et 2 euros françaises s’est porté sur l’une des deux options présentées à la présidence. Le projet qui à été retenu sera officiellement présenté au public durant le mois d’octobre prochain et la date d’émission officielle des pièces prévue pour le 1er janvier 2022.

sources: numismag.com

Découvrez aussi:

Le nouveau franc

Le nouveau franc

Le 1er janvier 1960, une nouvelle monnaie naît en France : le nouveau franc. Il succède au franc
Bonaparte qui a vécu pendant 157 ans. C’est donc un événement, même si l’ancien franc avait connu
bien des péripéties tout au long de son existence.

L'histoire en bref de l'ancien franc

L’ancien franc Bonaparte ou franc germinal fut créé par Napoléon Bonaparte en 1803, au
lendemain de la Révolution Française. Après la guerre de 14 et le désastre économique qu’elle a créé
dans le monde, mais surtout en Europe, Raymond Poincaré entérine la mort du franc germinal. Il
redéfinit l'unité monétaire au cinquième de sa valeur d'origine, ce qui représente une dévaluation de
80 % de notre monnaie. Les Français prennent l’habitude de parler de « franc à quatre sous ».
L’ancien franc connaît ensuite dix-sept remaniements successifs. Après la Deuxième Guerre
Mondiale et l’occupation, il ne vaut plus qu’un demi-centime.

La création et passage au nouveau franc

Dès décembre 1945, la France adhère au nouveau Système Monétaire International. Le SMI -
défini par les accords de Bretton-Woods du 22 juillet 1944 - est fondé sur le double étalon or et
dollar. Alors que ce dernier valait 50 francs en 1944, il en vaut 420 en 1958, ce qui engendre le
placement du franc sous la tutelle du Fonds Monétaire International.

Cette même année, le général de Gaulle revient au pouvoir, l’ancien franc en est alors à sa
septième dévaluation depuis la fin de la guerre. Toujours soucieux de la place prépondérante de la
France sur l’échiquier international, ainsi que de son prestige, le nouveau chef de l’État fait appel à
son ministre des finances, Antoine Pinay, pour donner « au vieux franc français une substance
conforme au respect qui lui est dû ».

Créer une nouvelle monnaie doit rétablir la stabilité monétaire essentielle au pays, tout en
renforçant son économie, fragilisée par la guerre et l’inflation. Ainsi, le nouveau franc pourra rivaliser
avec le franc suisse ou le mark allemand et toutes les monnaies que l’on considérait à change haut.
Antoine Pinay s’associe à l’économiste Jacques Rueff pour créer le franc lourd, ou nouveau franc.
La simplicité de la conversion ancien franc, nouveau franc, une erreur ?

Dans un souci de simplicité, il est décidé de prévoir une conversion ancien franc nouveau franc
évidente. Les gens pourront ainsi s’y retrouver facilement. 100 anciens francs valant désormais 1
nouveau franc, le calcul est effectivement enfantin.

Ce que n’ont pas prévu ses inventeurs, c’est que cette simplicité va se retourner contre eux et
créer une confusion qui va durer pendant quarante ans, jusqu’à la création de l’euro. En effet,
comme le nom de la monnaie reste le même, les gens qui ont connu l’ancien franc, vont continuer à
parler en anciens francs. Cela concerne majoritairement les personnes qui étaient déjà adultes en
1960.

Malgré la disparition du terme nouveau franc pour le franc tout court en 1963, cette pratique va
continuer et, dans certains milieux, se transmettre de génération en génération. Dans les années 80,
la confusion augmente encore avec des gens qui ont pris l’habitude de parler en nouveaux francs
pour leurs dépenses du quotidien, mais re-basculent dans les anciens francs, dès lors qu’il s’agit de sommes qui leur paraissent conséquentes. C’est pourquoi on pouvait entendre par exemple parler de voitures de série coûtant plusieurs millions de francs !

L’arrivée de l’euro met un terme définitif à cette confusion. Si certains continuent à faire la
conversion – avec un calcul plus ardu en multipliant par 6,57 – le changement de nom évite tout
malentendu.

La pièce du nouveau franc

La pièce du nouveau franc est frappée à l’effigie de la semeuse, coiffée de son bonnet phrygien,
évoquant ainsi le franc d’avant la Première Guerre Mondiale.

Découvrez aussi:

L’Algérie annonce l’émission d’un nouveau billet au mois de novembre

L’Algérie annonce l’émission d’un nouveau billet au mois de novembre

La Banque d’Algérie annonce un nouveau billet et une nouvelle pièce à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance

Le ministre des Finances algérien, Ayman Ben Abderhamana a annoncé l’émission de nouveaux billets de banque dès le mois de novembre prochain. En effet à l’occasion du 58ème anniversaire de l’indépendance du pays, la Banque d’Algérie émettra un nouveau billet de banque de 2 000 dinars ainsi qu’une nouvelle pièce de 200 dinars.

Ces nouveaux billets seront à l’effigie des six personnes qui étaient à l’origine de la révolution algérienne le 1er novembre 1954: Rabah Bitat (1925-2000), Mohamed Boudiaf (1919-1992), Krim Belkacem (1922-1970), Larbi Ben M’Hidi (1923-1957), Mostefa Ben Boulaïd (1917-1956) et Didouche Mourad (1927-1955). La Banque d’Algérie s’est inspirée d’un célèbre cliché réunissant les six chefs du FLN pris juste avant le déclenchement de la guerre.

Les nouvelles pièces de 200 dinars représenteront Ahmed Zabana, le premier représentant d’une longue liste de martyrs guillotinés par l’armée française. 

Ahmed Zabana
(1926-1956)

Le Premier Ministre, M. Abdelaziz Djerad souhaite instaurer des réformes profondes, à commencer par redorer l’image de la monnaie nationale afin qu’elle reflète l’histoire du pays. Il a annoncé que le gouvernement compte donner à la Banque d’Algérie tous les moyens nécessaires pour se moderniser. Des fonds ont été débloqués afin de construire un complexe industriel comportant une nouvelle imprimerie.

“La monnaie est un des symboles de la souveraineté nationale” a-t-il souligné lors de la présentation du nouveau billet de 2 000 dinars et de la nouvelle pièce de 200 dinars.

Le ministre des Finances nous indique que ces émissions perpétuent la mémoire des martyrs décédés durant la guerre et viennent de ce fait rallier l’Algérie et son peuple à la révolution, qui a profondément marqué l’histoire du pays ainsi qu'à leurs origines.

D’autres billets seront également mis en circulation dès le 1er novembre prochain.

Sources: mriguide.com