La monnaie en or Double Eagle devient la plus chère du monde

Cette année, lors d’une vente aux enchères organisée par Sotheby’s à New York, une pièce faisant partie de la dernière série de monnaies en or américaines «Double Eagle» a été vendue à plus de 18,9 millions de dollars, devenant ainsi la pièce la plus chère du monde. 

La monnaie en or, frappée par la Monnaie des États-Unis en 1933, à récemment détrôné le record anciennement détenu par le dollar en argent «Flowing Hair», frappé en 1794 et vendu à plus de 10 millions de dollars en 2013.

La pièce Double Eagle possède une dénomination de 20 $ et est composée à 90 % d’or et à 10 % de cuivre. D’un côté, elle représente une femme incarnant la liberté et d’un autre, un aigle en vol. Les motifs ont été réalisés par le sculpteur américain Augustus Saint-Gaudens.

À l’origine l’exemplaire avait été acquis par un acheteur britannique en 1995. Après plusieurs années de bataille judiciaire, il a été autorisé à le revendre en 2002 pour la somme de 7,9 millions de dollars à son propriétaire actuel, le designer américain Stuart Weitzman. À l’issue de la vente, un certificat de monétisation à été délivré au propriétaire faisant de l’objet une pièce de monnaie américaine officielle. 

La monnaie s’est vendue lors d’une vente aux enchères à New York pour plus de 18,9 millions de dollars à un acquéreur qui souhaite rester anonyme. L’exemplaire est connu comme étant le seul Double Eagle de 1933 légalement possédé par quelqu’un à ce jour.

En effet, cette pièce n’a jamais été mise en circulation. En 1933, la Grande dépression a provoqué une sévère pénurie d’or aux États-Unis. Le président des États-Unis Franklin D. Roosevelt à décidé d’arrêter de produire des monnaies en or et à décrété la détention d’or illégale pour les citoyens américains, leur ordonnant ainsi de restituer pièces, lingots et certificats d’or aux banques fédérales de réserve. Tout refus de restituer son or entraînait une amende de 10 000 $ et 10 ans de prison. Ces mesures exceptionnelles visaient à empêcher le grand public de stocker de l’or physique.

La pièce Double Eagle de 1933 n’a donc jamais été accessible au grand public bien que plusieurs exemplaires volés au gouvernement sont apparus sur le marché des collectionneurs au fil des années, avant d’être retrouvés et saisis par les services secrets américains. 

La monnaie en or Double Eagle de 1933 est de ce fait, unique en son genre et détentrice du nouveau record de la pièce la plus chère du monde.

sources: wikipedia.org capital.fr

Découvrez aussi:

Marie Perez

Marie Perez

Rédactrice et chargée de marketing digital pour l'entreprise Numiscollection

Back to top