Origine et création de l’écu

Origine et création de l’écu

L’écu est une monnaie française créée au Moyen Âge et qui fut utilisée jusqu’à l’époque moderne. En France, la monnaie apparaît en 1263 suite à une réforme monétaire du roi Louis IX. À l’origine les monnaies étaient frappées en or, puis en argent. Elles étaient ornées d’un motif qui représente les armes du royaume de France.

L'écu d'or et d'argent

En 1263, le roi Louis IX décrète une réforme monétaire visant à unifier les monnaies du royaume. Il crée alors une monnaie: il s’agit d’un « denier d’or à l’écu » dont nom a été abrégé par la suite en « écu ». Pour la première fois depuis plus de 250 ans, l’or est le métal utilisé pour frapper les pièces de monnaies. 

Le roi de France Louis IX (1214-1270)

La reprise de la frappe de l’or s’explique par différents facteurs: le renouveau des échanges commerciaux et l’afflux du métal en Europe suite aux croisades, ainsi que la volonté des souverains de France d’affirmer la supériorité de la couronne française. La monnaie royale devait surpasser les monnaies féodales.

En 1580, le roi Henri III fait frapper une pièce en argent appelée « quart d'écu d’argent ». Ces frappes durèrent jusque sous le règne de Louis XIV.

La teneur en métal précieux de l’écu n’a cessé de varier au cours de l’histoire car la quantité de métal précieux présent dans les pièces était définie par le roi.

L’écu de France représentait initialement une couronne ou un heaume, avec différents motifs; fleur de lys, moucheture d’hermine sur les pièces bretonne, le porc-épic de Louis XII, la salamandre de François Ier, le croissant d’Henri II), attributs de la royauté (sceptre et main de justice à partir du règne de Louis XIV)

La monnaie eut un succès énorme et à de ce fait été reprise et modifiée au cours des années. L’écu en or a continué à être frappé sous les différents rois de France de Philippe VI jusque Louis XIII, ainsi que par de nombreux seigneurs français ou étrangers; Edouard III, Gaston de Foix, Henri d’Albret, Philippe le Hardi, Philippe le Bon, les évêques de Cambrai, les papes d’Avignon… L’écu a su traverser les époques et est ainsi devenu la monnaie en or française la plus courante jusqu’au XVIIe siècle. 

sources: wikipedia.fr universalis.fr

Découvrez aussi:

La Monnaie de Paris dévoile la collection de pièces « JO Paris 2024 »

La Monnaie de Paris dévoile la collection de pièces « JO Paris 2024 »

Le 21 septembre dernier, la Monnaie de Paris a dévoilé les pièces de monnaies frappées en l’honneur des Jeux Olympiques qui se dérouleront à Paris en 2024. Pour la première fois depuis longtemps, l’univers du sport et ses valeurs seront représentés au travers d’une collection de monnaies et de médaillons.

La collection JO Paris 2024 comprend deux pièces de formes hexagonale, une pièce de 2€ et un médaillon. Découvrez les différentes créations de la Monnaie de Paris.

Les monnaies hexagonales (or et argent)

La Monnaie de Paris lance deux pièces de monnaie de forme hexagonale à l’effigie des JO de 2024. La face de ces monnaies représente Marianne en pleine course avec la tour Eiffel en arrière plan, l’un des plus grands symboles de la France. 

Il existe deux versions de cette pièce, une en argent à la valeur faciale de 10 euros (tirée à 100 000 exemplaires) et une seconde en or, à la valeur faciale de 250 euros (tirée à 15 000 exemplaires). 

La pièce de 2€ commémorative

La plus ancienne institution française a dévoilé d’autres pièces de la collection Paris 2024 comme des pièces de deux euros. Le motif des pièces représentera, lui aussi, Marianne en pleine course. 

Il existe deux versions de la pièce; une pièce de 2€ Paris 2024 version brillant universel (tirée à 100 000 exemplaires renouvelables) et une pièce de 2€ Paris 2024 version belle épreuve (tirée à 10 000 exemplaires)

Le médaillon Paris 2024

La Monnaie de Paris à également dévoilé l’émission d’un médaillon colorisé représentant l’emblème des Jeux Olympiques de Paris 2024. Les médaillons seront disponibles au prix de 9,50€ et seront tirés à 50 000 exemplaires pour la version olympique et 15 000 exemplaire pour la version paralympique.

La passation des Jeux Olympiques entre Tokyo et Paris

Une collection a également été conçue afin de célébrer la passation des Jeux Olympiques entre Tokyo et Paris. 

sources: numismag.com actu.fr

Découvrez aussi:
Nouveau look pour les pièces de 1 & 2 euros françaises en 2022

Nouveau look pour les pièces de 1 & 2 euros françaises en 2022

À l’occasion des 20 ans de l’euro en 2022, les faces des pièces de 1 et 2 euros françaises changent de look.

En effet, le 26 juillet dernier le Conseil Européen a approuvé la demande de la France pour la modification du design des faces des pièces de 1 et 2 euros françaises.

Conformément à la réglementation de l’Union Européenne, les pays ayant adopté l’euro en 2002 ont la possibilité de modifier partiellement ou intégralement les motifs de leurs séries de monnaies. Cela concerne les pièces qui sont destinées à la circulation et qui ont cours légal dans l’ensemble de la zone euro.

Le principe de l’unanimité communautaire est appliqué et la modification du design partiel ou total des pièces d’euros ne peut être effectuée qu’avec l’approbation de tout les États Membres de la zone euro. Si aucun des états ne s’opposent au nouveau motif, la monnaie est automatiquement agrée et pourra être mise en circulation.

Cette année la France a effectué une demande afin de modifier la face des pièces de 1 et 2 euros françaises, et celle-ci vient d’être validée par le Conseil Européen. Changement longuement attendu par la Monnaie de Paris qui réfléchissait à ce projet depuis plus de 5 ans.

En juin dernier, le président de la république Emmanuel Macron, le directeur et le graveur général de la Monnaie de Paris se sont rencontrés à l’occasion d’une réunion portant sur l’avenir de la monnaie métallique supervisée par le ministre de l’économie et le secrétaire d’état aux affaires européennes. 

À l’issu de la rencontre, le choix du nouveau motif des faces des pièces de 1 et 2 euros françaises s’est porté sur l’une des deux options présentées à la présidence. Le projet qui à été retenu sera officiellement présenté au public durant le mois d’octobre prochain et la date d’émission officielle des pièces prévue pour le 1er janvier 2022.

sources: numismag.com

Découvrez aussi:

La naissance du Franc Français

La naissance du Franc Français

Depuis les premières pièces de monnaie française en 1360, jusqu’aux dernières en 2002, le franc français a connu une histoire mouvementée. Avant de s’effacer au profit de l’euro, le franc français était abrégé F ou FF – franc français – pour le distinguer de ses homologues suisses ou belges. Retour sur cette épopée de la monnaie de France.

Le franc à cheval

En 1356, alors que la guerre de Cent Ans dure déjà depuis près d’un quart de siècle, l’ennemi anglais attaque à Poitiers les troupes de Jean II le Bon, roi de France. Malgré une armée numériquement supérieure, le souverain se montre fort mauvais tacticien et se retrouve prisonnier.
Une monnaie d’or - à 24 carats pesant 3,88 grammes - est émise le 5 décembre 1360, afin de payer sa rançon et le décréter libre des Anglais, autrement dit « franc » des Anglais. La pièce représente le souverain à cheval, ce qui lui vaut le nom de « franc à cheval ».
Jusqu’à la Révolution Française, la monnaie française évolue, perd parfois la face au profit de l’écu d’or, mais réapparaît périodiquement. En 1365, Charles V crée le « franc à pied », car le souverain est représenté sans sa monture, mais toujours avec son épée. Le franc à cheval effectue néanmoins son grand retour en 1422, sous le règne de Charles VII.

Le franc français et ses divisions

La création de la monnaie franc argent revient à Henri III, c’est le « franc blanc », qui est divisé en demi et quart de franc. Les pièces de monnaie française ont cours jusqu’au règne de Louis XIII qui revient au louis l’or, aussi décliné en louis d’argent, en 1641.
Le franc français ne disparaît cependant pas totalement, car nombreux sont ceux qui lui restent attachés. Des écrivains comme Boileau ou Molière le citent toujours dans leurs œuvres, tout comme madame de Sévigné.

Au moment de la Révolution Française de 1789, les dettes de la France sont si colossales qu’une monnaie papier voit le jour, d’abord sous forme de billets d’escompte, puis d’assignats.

La naissance du franc français moderne

Le 18 nivôse an III, soit le 7 janvier 1795, une loi autorise l'émission des premiers assignats libellés en francs. Le 15 août 1795, la loi du 28 thermidor an III décrète que « l'unité monétaire porterait désormais le nom de franc. […] Le titre de la monnaie d'argent sera de 9 parties de ce métal pur et d'une partie d'alliage ; la pièce d'un franc sera à la taille de 5 grammes ». Ainsi naît le franc français moderne.

Le franc germinal

Napoléon Bonaparte entend mettre bon ordre dans les finances françaises et fin à l’anarchie qui fait se côtoyer des écus, des francs, des louis d’or et des pièces révolutionnaires. La loi du 14 germinal an XI, soit le 4 avril 1803, fixe comme monnaie française officielle le franc germinal.
La Banque de France – qui fut créée en 1800 – émet seule les pièces de monnaie française, ainsi que les billets. Le franc germinal disparaît avec la première guerre mondiale.

La fin programmée du franc français

Le 10 décembre 1991, le traité de Maastricht prévoit la création d’une monnaie commune, l’ECU - l’European Currency Unit - qui devient l’euro sous la pression allemande. Le 1 er janvier 1999, l’euro devient la monnaie commune et le franc français n’est plus la monnaie officielle de France.
Le 17 février 2002, les pièces de monnaie française et les billets sont démonétisés et entrent dans la catégorie des pièces de collection qui font le bonheur des numismates.


Découvrez sans plus attendre toute notre collection françaises !