Fiscalité de l’or en France en 2020 – Ce qu’il faut savoir

L’achat d’or n’est assujetti à aucune taxe. Tandis que la vente d’or physique est soumise à une taxation forfaitaire de 11,5 %, ou à une taxation sur les plus-values de 36,2 % au maximum. Concernant l’or papier, la taxation est de 30 % sur la plus-value réalisée.

L’or fait l’objet de convoitise lorsque l’incertitude s’installe sur les marchés financiers et que les investisseurs cherchent à protéger leur portefeuille. En plus de ses qualités de valeur refuge, l’or est un bon instrument de diversification.

Il y a différents moyens d’acheter ou de vendre l’or, qui peuvent être catégorisés en 2 types : les transactions d’or physique, ainsi que les transactions d’or papier.

Le prix de l’once d’or a grimpé de plus de 24 % en 2019

La fiscalité de l’or 

Achat d’or physique

Si vous achetez des pièces d’or frappées après 1800, ou des lingots, votre achat est exempt du paiement de la TVA. Par conte, les pièces d’or frappées avant 1800 sont considérées comme de l’or de collection et ne sont pas des moyens de paiement légaux. La taxe sur ces pièces est de 20 % à l’achat. 

Il est important de noter qu’il y a bien une TVA sur les pièces d’or frappées après 1800, dont la prime est supérieure à 80 %. On appelle prime la différence de prix entre la pièce et l’équivalent de son poids uniquement en or.

Achat d’or papier

On appelle or papier de l’or acheté sous forme de contrat négocié en bourse. Les instruments financiers suivants sont des exemples d’or papier.

  • Tracker (ETF)
  • Action de société aurifère
  • Certificat
  • Contrat à terme sur l’or

Aucune taxe ne s’applique lors de l’achat d’or papier. Cependant, l’achat d’or papier nécessite, dans la plupart des cas, de passer par un courtier. Celui-ci va prélever des frais de courtage. Il faudra aussi prendre en compte les frais de souscription de certains contrats ainsi que les frais de gestion comme dans le cas des ETF.

Fiscalité sur la revente d’or

Une taxe s’applique à la vente d’or selon que vous avez réalisé une plus-value ou non.

Vente d’or physique

Le vendeur a le choix entre deux modes de taxation sur l’or : la taxe forfaitaire ou la taxe sur la plus-value.

Taxe sur la plus-value à la revente d’or physique

Le régime de la plus-value s’applique dans les cas suivants : 

  • Vous êtes en mesure de fournir une facture indiquant la date d’achat de vos pièces ou lingots.
  • Vous vendez les mêmes pièces que vous aviez vous-même achetées

Le régime de la plus-value a l’avantage d’avoir un impôt nul, si vous n’avez pas dégagé de plus-value lors de la revente. Par contre, si vous avez fait un bénéfice, la taxe est de 36,2 %, dont 19 % d’impôt sur les bénéfices et 17,2 % de prélèvements sociaux.

Notons que le vendeur bénéficie d’un abattement de 5 % par an sur son bénéfice imposable, après trois ans de détention. Il ne paiera aucun impôt après 22 ans de détention de ses pièces ou lingots d’or.

Taxe forfaitaire

Avec le régime forfaitaire, vous vous acquitterez de la taxe sur les métaux précieux (TMP), qui s’élève à 11 %, ainsi que d’une contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) de 0,5 %. Ce qui porte cette taxation à 11,5 % du prix de cession.

Le régime forfaitaire s’avère plus avantageux si vous avez réalisé d’importantes plus-values grâce à vos pièces ou lingots d’or.

Fiscalité de la revente d’or papier

La revente de contrat d’or papier entraîne le paiement du prélèvement forfaitaire unique (PFU), à l’instar des actions. Celui-ci s’élève à 30 %.

Vous pouvez néanmoins opter pour la taxation de l’impôt sur le revenu (IR). Dans ce cas, vos plus-values sont imposées au taux marginal d’imposition du contribuable (TMI). La durée de détention des titres entre aussi en jeu. Vous réglerez également les prélèvements sociaux de 17,2 %. 

Impôt sur la détention d’or

Il n’existe plus de taxe sur la détention d’or, et ce depuis la loi de finances entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Cela a entraîné la disparition de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplace l’ISF et favorise l’achat d’or, puisque c’est seulement à la revente qu’il y a une éventuelle taxe.

Nos conseils pour acheter l’or

Comme vous le savez déjà, vous pouvez acheter l’or physique ou l’or papier. Le choix du type d’or que vous voulez acheter dépend de vos besoins. 

Si vous êtes numismate, un site spécialisé dans la vente de pièces de collection vous conviendra. L’or physique peut aussi être acheté, auprès d’entreprises d’investissement ou de courtiers spécialisés, en guise de diversification de portefeuille.

L’achat d’or papier convient plus aux investisseurs qui veulent spéculer sur les fluctuations à court et moyen terme du cours de l’or. Les investisseurs tirent parti de la liquidité des contrats, pour mener des opérations à court terme.

Conclusion

Qu’il soit physique ou papier, l’achat d’or est exempté de taxes. La revente du métal jaune est imposée sur les plus-values réalisées, ou selon le montant de la vente. S’agissant de l’or papier, la vente est taxée uniquement sur la plus-value.

Equipe de Rédaction Numiscollection

Equipe de Rédaction Numiscollection

One thought on “Fiscalité de l’or en France en 2020 – Ce qu’il faut savoir

  1. Bonjour, on entend dire que les pièces d’or qui sont démonitarisées ne rentrent pas dans le cadre de la fiscalité française; exemple le 20 francs suisse de certaines années.
    Pouvez vous être précis a ce sujet?
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to top