Le 50 Francs Luc Olivier Merson

(1927 – 1934)

Point culture :

A la suite du décès de l’Artiste, la famille de Merson réclama à la Banque de France des droits, à compter de ce litige la Banque de France supprima les noms de peintres et graveurs sur tous les billets émis.

Dimensions

123 x 176 mm Émis de Février 1927 à Août 1934

Au recto

  • Au sommet une guirlande de fruits, deux angelots
  • En bas au centre Mercure jeune et songeur. Deux cartouches servant aux filigranes : deux portraits de femmes de profils.

Au verso

Une guirlande composée de fruits, un jeune forgeron, la main posée sur un marteau, et une jeune femme, ils représentent à eux deux la France et le Travail.

Histoire du billet

Dans les première années du XXe siecle, Lu-Olivier Merson peint, à la demande de la Banque de France, les maquettes de deux billets : – Le premier, d’une valeur faciale de 100 francs, allait être, en 1910, le premier billet français polychrome mis en circulation, connu sous le nom de 100 francs Luc-Olivier Merson – Le second, d’une valeur faciale de 50 francs, ne fut émis qu’à partir de 1927, bien des années après les premières esquisses de Merson. Les premières années d’émissions de 1927 à 1930 comportent le nom de l’artiste dans la marge basse au recto, une seule combinaison de signatures pour cette première période :

A partir de 1933, J. Boyer est nommé « Caissier principal « , P. Strohl  » Sécrétaire Général » restant lui à son poste.

De Juillet 1930 à Août 1934, ce billet ne comporte plus le nom de Luc Olivier Merson.

Histoire de l’artiste

Luc Olivier Merson, un grand artiste peintre.

Une de ses oeuvres phares

Le Soldat de Marathon – Récompensée par le Prix de Rome en 1869.

Adepte du classicisme, il est reconnu et recherché pour sa réinterprétation de l’esprit médiéval.

Il participe à la décoration du Palais de justice de Paris et à celle du Sacré-Coeur, illustre Les Nuits d’Alfred de Musset, Notre-Dame de Paris de Victor Hugo. En 1892, il entre à l’Institut de France et est nommé professeur à l’Ecole des Beaux Arts en 1906..

Présentation de l’Artiste

Né le 21 mai 1846 à Paris et décédé le 13 novembre 1920 à Paris, il est le fils du peintre et critique d’art Charles-Olivier Merson, élève d’Isidore Pils et de Gustave Chassevent. Il obtient le Prix de Rome en 1869 et une médaille d’Or lors de l’exposition universelle de 1889. En 1892, il est élu à l’Académie des Beaux-arts et peu avant sa mort il reçoit la médaille d’honneur au Salon des artistes français pour l’ensemble de son œuvre. En 1891, il est Chevalier de la Légion d’honneur et est promu commandeur du même ordre à titre posthume en 1920.

L’oeil expert

Ce billet est difficile à trouver dans les qualités supérieurs, SUP à SPL. Toujours épinglé il n’est pas connu en Neuf. Ses marges blanches ont pour conséquences de ne trouver souvent que des billets « sales « . Il est aussi difficile de trouver toutes les années d’émissions, il est donc collectionner dans toutes les qualités. Les vrais TTB+ et SUP voire hypothétiques SPL sont à mettre en collection.

Petite info :

Il est retiré de la circulation le 26 Janvier 1942.

Il a été gravé par Romagnol et Deloche.

Luc Olivier Merson est aussi connu pour sa participation à la conception de Timbres pour la France nommé eux aussi – type Merson, et pour la Principauté de Monaco.

Le 50 Francs Merson sera remplacé par le 50 Francs Cérès à partir de novembre 1934.